Quatrième trimestre amorcé avec une note de volatilité

Développement de marché: Certaines dynamiques baissières se sont ranimées en septembre et ont vigoureusement précipité les actifs à risque à la baisse. Que ce soit sur le plan politique, géopolitique, monétaire ou technique, les 30 jours du mois ont concentré la myriade de défis auxquels l'économie mondiale est actuellement confrontée. En Europe, la victoire du parti d'extrême droite en Italie conjuguée à la hausse des taux d'intérêt de référence et à de nombreux signes indiquant que la BCE continuera de privilégier l’augmentation de taux pour maîtriser l'inflation au-delà de son relèvement de 75bp, ont exercé une pression sur l'euro et les prix des actifs.

Commentaire du Fonds
19 Oct 2022

Développement de marché: Certaines dynamiques baissières se sont ranimées en septembre et ont vigoureusement précipité les actifs à risque à la baisse. Que ce soit sur le plan politique, géopolitique, monétaire ou technique, les 30 jours du mois ont concentré la myriade de défis auxquels l’économie mondiale est actuellement confrontée. En Europe, la victoire du parti d’extrême droite en Italie conjuguée à la hausse des taux d’intérêt de référence et à de nombreux signes indiquant que la BCE continuera de privilégier l’augmentation de taux pour maîtriser l’inflation au-delà de son relèvement de 75bp, ont exercé une pression sur l’euro et les prix des actifs.

Même si la BCE s’est abstenue d’officialiser une récession, la contraction des indices PMI à 48,2 a mis à mal les projections économiques, dévoilant concrètement le nombre supplémentaire d’entreprises ayant émis des avertissements sur résultats. La situation politique au Royaume-Uni n’a fait que de jeter de l’huile sur le feu, le plan économique de Mme Truss ayant déclenché une liquidation technique d’actifs en livres sterling détenus par les fonds de pension, notamment des obligations d’État à long terme et des obligations de première qualité. Avec le retournement de circonstance en octobre, la crédibilité du gouvernement britannique a pris un coup, tout comme l’appétit pour les actifs à risque britanniques.

Aux États-Unis, les chiffres de l’inflation ont dépassé les attentes, induisant la Réserve fédérale à affirmer son attitude « hawkish » et à relever les taux d’intérêt à court terme de 75bp supplémentaires, pour les porter à 3,25 %, instillant dans les esprits, après une analyse graphique, un objectif de 4,6 % en 2023. Les chiffres de l’emploi demeurant solides, les espoirs relatifs à une inflation ayant atteint un sommet se sont dissipés, entrainant des opérations de réduction du risque. L’absence de progrès sur le front de l’Ukraine, les tensions supplémentaires avec la Chine et les prochaines élections de mi-mandat n’ont pas été les alliés des investisseurs, ces derniers restant très baissiers, comme le montrent les enquêtes « AAII bull/bear » sur les positionnements.

Le débat à propos du pic d’inflation, de l’inflation structurelle et du nouveau taux d’intérêt « neutre » va probablement se poursuivre pour le moment, et les fluctuations quotidiennes du marché dans pratiquement tous les actifs négociables continueront d’y être directement liées. Les liquidités étant progressivement retirées du système par le biais du resserrement quantitatif (« QT »), des signes de tensions techniques ont commencé à se matérialiser (la situation au Royaume-Uni en septembre en étant un exemple édifiant), ce qui mettra la pression sur les banques centrales et les gouvernements afin de trouver le bon dosage d’intervention pour répondre à des objectifs concurrents. Des rebonds à court terme pourraient facilement suivre ces lourdes corrections basées sur les flux, même si, selon nous, la volatilité restera la triste réalité des marchés financiers pour un moment.

Perspectives

Nous écrivions précédemment « Avec les acteurs de marché disséquant chaque parole émise par Jérôme Powell et la Reserve fédérale, la volatilité restera la carte maîtresse du jeu ».

Nous restons fidèles à cette opinion encore aujourd’hui et maintenons un positionnement défensif, l’environnement actuel comportant un certain nombre de risques connus, notamment un contexte énergétique difficile en Europe, l’absence de progrès sur le front ukrainien, la réduction continue des liquidités due au resserrement quantitatif aux États-Unis et des signes d’amplification des tensions sur les marchés.

Bien qu’il soit impossible de deviner où et quand le marché finira par toucher le fond, nous avons observé qu’avec la volatilité et la corrélation importante des marchés aujourd’hui, la considération des caractéristiques des entreprises individuelles est de plus en plus délaissée, voir totalement omise. Cela nous donne l’occasion de nous focaliser sur les franchises de haute qualité, à des prix attractifs, en gardant à l’esprit les rendements à long terme. La volatilité du mois dernier a fait ressortir des points d’entrée attrayants sur un certain nombre de sociétés de premier plan, en pleine croissance, bénéficiant de bilans solides et d’une position déterminante en matière de prix (« pricing power »), caractéristiques qui seront la source de futurs rendements réels.

Dans ce contexte, nous avons redéployé du capital vers les idées les plus fortes tout en y superposant nos stratégies « put options » afin de capturer des primes importantes en échange de réinvestissements disciplinés à un prix inférieur, ceci restant notre priorité.

 

Comme toujours, nous invitons les investisseurs ou les investisseurs potentiels du Sturdza Family Fund à discuter des opportunités avec l’équipe d’investissement s’ils souhaitent comprendre notre point de vue sur la situation actuelle et les positions détenues dans le portefeuille. N’hésitez pas à contacter Adam ou à visiter la page du Sturdza Family Fund >

Adam TurbervilleAdam Turberville
Directeur
+44 1481 742380
a.turberville@ericsturdza.com


Les opinions et déclarations contenues dans ce document sont celles de la Banque Eric Sturdza SA en sa qualité de Conseiller en Investissement du Fonds au 17/10/2022 et sont basées sur des recherches et modélisations internes. Veuillez cliquer sur la page des clauses de non-responsabilité pour afficher les clauses de non-responsabilité complètes.